Massage du ventre  : Chi Nei Tsang (60mn - 70€)


Usuellement peu abordé avec profondeur et précisions, le ventre est au centre des échanges d'énergie, des liquides corporels et du maintien de l'équilibre de la santé. La qualité du toucher a une importance fondamentale.

 

Le ventre est désigné dans la médecine chinoise comme le second cerveau de notre corps. Les Taoïstes considèrent qu’il est le siège de nos émotions. Le Chi Nei Tsang, dérivé du Qi Qong, est une technique de massage du ventre qui vise à libérer les énergies négatives et à harmoniser ses émotions.

 

« J’ai l’estomac noué » ; «J’en ai eu le souffle coupé » ; «Je me fais de la bile», « j’ai la boule au ventre » mais aussi «J’ai des papillons dans le ventre»… Ces expressions n’ont rien d’anodines. Les émotions, positives, comme négatives, trouvent leurs sources dans l’abdomen, et ont une influence évidente sur notre état physique.

 

Le Chi Nei Tsang (littéralement énergie des organes internes) est un massage qui s’appuie sur les cinq systèmes majeurs du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique.

Inventé par le maître spirituel taoïste Mantak Chia, le Chi Nei Tsang consiste à dégager et à libérer les «énergies prisonnières dans le corps». Ces énergies ou « vents » négatifs, affaiblissent le système nerveux et les organes internes et perturbent l’énergie émotionnelle. Dans la philosophie taoïste, on apprend en effet à «recycler ses déchets» en les isolant les uns des autres, et à s’en débarrasser avant qu’ils ne viennent «polluer» le cerveau.

 

Ces émotions négatives sont réparties dans les différents organes de l’abdomen : souci et crainte se logent dans la rate, le pancréas et l’estomac. La tristesse et la dépression sont nichées dans les poumons. Les peurs, les phobies et les traumatismes se cachent dans les reins, et enfin la jalousie, la frustration et la colère dans le foie.

 

Lors d’une séance de Chi Nei Tsang, je vais m'appliquer à libérer ces énergies négatives, mais aussi et surtout je vais pratiquer un «rééquilibrage» de ces émotions qui sont indissociables de leurs pendants «positifs» : souci / réceptivité, tristesse / courage, peur /calme, etc...

 

Massages ni thérapeutiques, ni médicalisés sans aucun caractère érotique, respectant la pudeur de la personne massée.